Les nouveautés Sagesse d'un métier Brève Histoire Ingénues Fictions L'âme des choses Hors collection

Rechercher
 

Brève Histoire


Une brève Histoire de l'Aviation
Une brève Histoire de l'Aviation
Michel Polacco

Date de parution : mai 2013
ISBN : 9782915543469
10,5 x 21 cm cm
broché
160 pages

14,90 €



1 …Au nom du ciel !
________________________________________________________
Combien d’ histoires de l’ aviation ont été écrites ? Combien
de biographies de ses héros et de ses martyrs ? Combien
de monu­ments, de fêtes, de salons marquent les étapes de l’épopée des hommes volants ?
À l’ instar de notre calendrier qui honore chaque jour un saint, chaque jour est l’anniversaire d’ un exploit ou d’ un progrès dans le ciel ou l’ espace.

 2… Plus légers que l’air...
________________________________________________________ En compétition, en cette veille de la Révolution française,
d’ un côté, les frères Montgolfier, avec une enveloppe en tissu et papier gonflée d’ air chaud, et de l’ autre, le physicien Charles, avec une sphère emplie d’ hydrogène. Le premier engin volant portant des passagers sera donc un ballon ! Mais lequel ?

3 …Faucheurs de marguerites
_________________________________________________________
Otto Lilienthal est natif d’ Anklam, en Poméranie Occidentale. Dès 16 ans, en 1864, le jeune Allemand assemble des ailes en bambou et rotin, recouvertes de toile de coton, tantôt fixes tantôt battantes et de formes variées, dont il fait des modèles réduits de laboratoire ou des prototypes. Fort de ses calculs il entreprend une longue série de vols d’ essais...

 4 …La gloire de ailes
_________________________________________________________
L’ armée de l’ Air n’existe pas. Ce sont des cavaliers qui pilotent les avions. Au début d’ un combat singulier, les adversaires se saluent. On se double, on se survole, on enroule l’ ennemi en faisant des tonneaux, on revient sur lui en effectuant une boucle pour le surprendre par l’ arrière et faire en sorte que le gibier se retrouve chasseur. On se place dans le soleil pour aveugler son ennemi. Lorsqu’ il est touché ou blessé, il est d’usage de ne pas achever le vaincu. Derniè­re règle chevaleresque longtemps respectée : les aviateurs n’emportent pas de parachute. Sauter ferait d’ eux des couards.

 5 … Le temps des exploits
________________________________________________________
Les pannes sont trop nombreuses le long de la route qui traverse l’ Espagne, le Maroc, le Sahara espagnol où les rebelles sahraouis sont aux aguets, et enfin le Sénégal. La per­manence du danger et l’ inconfort ne sont pas sans effet sur les relations entre les pilotes. La solidarité prime sur l'esprit de compétition qui les anime. Les moins habiles, s’ ils survivent à leurs aventures souvent dramatiques, sont éliminés. Mais le courrier passe.

 6 … L’essor du tranport
________________________________________________________
Une nouvelle aéronautique est née, dotée d’  appareils plus performants, produits par de nouvelles générations
d’ industriels. De grands ingénieurs, comme Albert Caquot, en France, ou le ministre de l’ Air Pierre Cot, apportent une rigueur et une organisation indispensables à ce nouvel essor, pendant les « années folles ». Mais les théoriciens
s’ op­posent encore : faut-il miser sur le ballon dirigeable,
l’ hydravion ou l’ avion « terrestre » ?

 7 … L ’Apocalypse vue du ciel
________________________________________________________
Avec l’ offensive aérienne l’ effet de surprise est total. La France s’ attendait à une bataille terrestre. L’ illustre stratège français, le général Gamelin, a rejeté toute offensive aérienne massive ! Au sol, c’ est l’ affolement. Les Junker J-87 Stuka les mitraillent. Ces mêmes appareils, qui ont massacré les républicains espagnols, émettent un sifflement qui réson­ne comme une sirène de mort, lors de leurs attaques en piqué. Ceux qui l’ ont entendu ne l’ ont jamais oublié.

 8 … Toujours plus vite ?
________________________________________________________
La vitesse du son varie en fonction de la densité de l’ air, de la température et de l’ altitude. Au niveau de la mer, elle est pro­che de 340 mètres par seconde, soit environ 1 200 km/h. Les jets s’ en approchent régulièrement et parfois les pilotes ressentent des phénomè­nes inquiétants : dureté des commandes de vol, vibrations violentes, impossibilité, même en « piqué », de poursuivre l’ accélération. On dirait qu’ une sorte de barrière, un « mur du son », les bloque. Nul ne sait ce qui se produira lorsque l’un d’ entre eux dépassera ce « Mach», si c’ est possible.

 9 … L’avenir d’une épopée
________________________________________________________
L’ aviation du XXIe siècle est un habile condensé de sécurité, d’économie, d’ efficacité et de respect de l’ environnement. Chacun de ces facteurs détermine le devenir du transport aérien. Que les prix soient trop élevés et les passagers se tournent vers d’ autres modes de déplacement ou se satisfont des moyens d’ é­change « en ligne » sans cesse plus efficaces. Mais, face au « risque zéro », qu’ en est-il de l’homme-oiseau, de sa confrontation sévère et tendre avec les éléments ? Est-ce la fin de l’ aventure exaltante tracée au prix du sang par les pionniers-poètes célébrés par Saint-Exupéry ?

Michel Polacco est journaliste et aviateur. Passionné par les sciences et l’aventure, il est pilote professionnel d’avions et d’hélicoptères. Depuis plus de trente ans, il couvre l’actualité aéronautique et spatiale pour la radio (Europe 1 puis France Inter, France Culture, France Bleu et France Info dont il fut le directeur de 2002 à 2007). Michel Polacco est l’auteur de plusieurs ouvrages d’histoire, dont Le Futur a sa Légende, Hispano Suiza, l’Aviation Autrefois, Concorde, Airbus A 380, La Conquête Spatiale pour les Nuls.

Contact Presse: France Thibault,
tel
06 70 75 57 22, 
francethibault@comideo.fr


Coédition France-Info



www.Franceinfo.fr

www.kiosque.radiofrance.fr

Ecoutez Michel Polacco parler de son livre sur France Bleue